prier

3ème partie
Pendant l'oraison : entrer en dialogue

  • Une méthode pour se recueillir

  • Prier avec un récit d'Evangile

  • De l’oraison méditative à l’oraison contemplative

1. Une méthode
pour se recueillir

Cette méthode s'inspire de la "prière du cœur" ou "prière de Jésus".

Cette prière est largement pratiquée en Orient.
La méthode que je propose ici me vient du frère Robert Beulay (1927-2007), Carme déchaux à Bagdad,
spécialiste de la mystique chrétienne syro-orientale, en particulier de Jean de Dalyatha (VIIIe siècle).
C'est une méthode qui est, en réalité, à la portée de tous et je l'ai souvent utilisée avec des collégiens.

 

2. Prier avec un récit d'Evangile

"Je ne vous demande qu'une chose : LE REGARDER."
Sainte Thérèse de Jésus

"Je m'appliquais le plus possible à considérer Jésus-Christ, notre Bien et Seigneur, présent au-dedans de moi.
Tel était mon mode d'oraison..."
Sainte Thérèse de Jésus

 

3. De l'oraison méditative
à l'oraison contemplative

"... La contemplation n'est pas autre chose

qu'une infusion secrète, pacifique et amoureuse de Dieu qui,

si on lui en donne l'occasion, enflamme l'âme en l'esprit d'amour..."

Saint Jean de la Croix, La Nuit obscure, I, 10, 6.

Saint Jean de la Croix donne trois signes pour déceler le moment où il convient de délaisser la prière méditative
pour se laisser porter par l'Esprit dans la contemplation :
1. Ne plus avoir goût à méditer, voire ne plus pouvoir le faire.
2. Aucune inclination à s'occuper de choses particulières, quelles qu'elles soient.
3. Désir d'être seul dans une attention amoureuse et générale à Dieu, dans la paix.
Cf. Montée du Mont Carmel, livre II, ch. 13 à 15.